Maquettes Moto Miniatures Solido Tamiya New Ray Italeri Heller Guiloy Maisto

Logo Moto - Moto

Pages: 1  2  3  4  5 
Solido 88000 Miniatures
Solido 88000 MOTOS JBT X12 1/18 Miniatures
MOTOS JBT X12 1/18
 
Solido 86000 Miniatures
Solido 86000 MOTOS Racing X12 1/18 Miniatures
MOTOS Racing X12 1/18
 
Maisto 24080 Miniatures
Maisto 24080 SCOOTER de NEIGE PRESENTATION DE 24 Miniatures
SCOOTER de NEIGE PRESENTATION DE 24
 
New Ray 06087 Miniatures 1:32
New Ray 06087 MOTO GUZZI Miniatures 1:32
MOTO GUZZI
 
Solido 84100 Miniatures 1:18
Solido 84100 MOTOS SPORTIVES X12 Miniatures 1:18
MOTOS SPORTIVES X12
 
Italeri 4601 Miniatures 1:9
Italeri 4601 HONDA RC 211V 2003 Miniatures 1:9
HONDA RC 211V 2003
 
Italeri 4630 Miniatures 1:9
Italeri 4630 MV AGUSTA 500 4 CYLINDRES 1956 Miniatures 1:9
MV AGUSTA 500 4 CYLINDRES 1956
 
Italeri 4604 Miniatures 1:9
Italeri 4604 MV AGUSTA 500 CC 3 CYLINDRES Miniatures 1:9
MV AGUSTA 500 CC 3 CYLINDRES
 
Guiloy 13508 Miniatures 1:10
Guiloy 13508 KTM 450 SX LOZANO Miniatures 1:10
KTM 450 SX LOZANO
 
Tamiya 14084 Maquettes 1:12
Tamiya 14084 KAWASAKI NINJA ZX 12R Maquettes 1:12
KAWASAKI NINJA ZX 12R
 
Italeri 4616 Miniatures
Italeri 4616 MV AGUSTA F4 SPECIAL PART 1/9 Miniatures
MV AGUSTA F4 SPECIAL PART 1/9
 
Revell 07935 Maquettes 1:9
Revell 07935 MV AGUSTA 500 CC 3 CYLINDRES Maquettes 1:9
MV AGUSTA 500 CC 3 CYLINDRES
 
Motocyclette est un nom propre, déposé en 1897 par les frères Eugène et Michel Werner, fabricants installés à Levallois - Perret, puis devenu nom générique.

La motocyclette, ou moto, est un véhicule motorisé à deux roues monotrace (les roues sont l'une derrière l'autre). Le pilote y est assis à califourchon, les mains tiennent le guidon et les pieds sont sur des repose-pieds. Un passager peut se tenir à califourchon derrière le pilote. Une personne conduisant ce type de véhicule est appelée motocycliste ou « motard(e) ». On peut adjoindre sur le côté de la moto un panier et le véhicule devient un side-car, soutenu par une roue supplémentaire, pour permettre le transport d'un ou deux passagers supplémentaires.

Motomag.com

Motoservices.com
  • Sportive : modèle dérivé de celles utilisées en compétition de vitesse ; elle est plus petite et légère qu'une routière donc capable d’accélération et de vitesse élevées. La législation de quelques rares pays impose la mise en place d’un limiteur de puissance ; en France, par exemple, elle est limitée à 106 ch. Là encore, selon la cylindrée et la vocation plus ou moins affirmée pour la compétition sur circuit, on distingue les sportives super-sport, hyper-sport, ou encore selon leur filiation à une catégorie de compétition comme superbike (SBK) ou supersport. Les gros inconvénients de ces motos sont qu'elles sont peu maniables à basse vitesse et relativement inconfortables.
  • Routière, Grand Tourisme : conçu pour les longs trajets routiers, ce type de moto privilégie le confort de conduite. Elle se caractérise par une position de conduite proche de la verticale pour permettre de conserver le dos droit, les bras tendus et les jambes dépliées. Les motos routières accueillent facilement un passager et une bagagerie volumineuse (top case, valise, sacoche de réservoir). La plupart sont dotées d'un moteur de forte cylindrée, souvent supérieure à 1 000 cm³, d'un carénage plus ou moins enveloppant destiné à protéger du vent relatif et des intempéries, et d'un réservoir permettant une autonomie de plusieurs centaines de kilomètres. Les motos de cette catégorie se déclinent en gammes spécialisées qui partent du grand tourisme, avec les modèles les plus grands et les plus lourds, puis les routières, et enfin les routières sportives.
  • Roadster : Un roadster se caractérise par l'absence de carénage. L'accent est ici mis sur les sensations d'accélération, de nervosité et de maniabilité. Le rapport poids/puissance élevé permet un moteur coupleux (riche en couple). Bien que destinée à une utilisation urbaine, cette moto se prête également à des trajets routiers, mais l'absence de carénage expose le conducteur à la pression du vent. Elle peut être dotée d'équipements pour un meilleur confort de conduite comme une bulle (petit pare-brise), un saute-vent ou une tête de fourche. Outre les motos dites "basiques", les roadsters simples de cylindrée moyenne sont prisés par les débutants pour leur facilité de prise en main. On compte dans cette catégorie de plus en plus de roadsters sportifs, dotés de moteurs plus puissants, capables de très fortes accélérations.
  • Custom : cette motocyclette se caractérise par l'absence totale de carénage et une position de conduite spécifique avec les pieds en avant. Elle imite le style des machines américaines des années 1930 au début des années 1960, comme celles produites par Harley-Davidson, Indian, Excelsior et Henderson. Cette catégorie s'est diversifiée avec l'apparition de la mode "rétro" et la remise au goût du jour de modèles des années 1950-1960. Cette catégorie de moto un peu à part est le reflet le plus affirmé de l'esprit "rebelle" porté par le motard. Les puristes préféreront les modèles américains, et les personnalisations du véhicule sont légion.
  • Trail : ce sont des motos capables d'évoluer aussi bien sur route qu'en tout-chemin. La mode des trails a été lancée à la fin des années 70, avec la Yamaha 500 XT et les débuts des grandes compétitions d'endurance qui avaient lieu sur le sol africain. Ces machines sont dérivées de motos d'enduro ou de cross, mais avec tout l'équipement pour pouvoir circuler sur route. Cette catégorie s'est diversifiée et adaptée à la route avec l'apparition des trails routiers qui adoptent la même géométrie de construction mais avec des adaptations (grands réservoirs, bagagerie, protections contre les intempéries) permettant une grande polyvalence d'utilisation mais une facilité en hors-piste moindre. Ce segment peut aussi englober les supermotards, des machines d'enduro, mais avec des pneus de route.
  • Motos dites « vertes » : ce sont des machines conçues pour le hors-piste, elles sont souvent dépourvues des équipements obligatoires pour circuler sur routes ouvertes. On peut distinguer plusieurs catégories dans ce créneau très large : les motos d'enduro pour la randonnée motocyliste, celles de trial pour le franchissement d'obstacles, celles de Moto-cross pour les circuits fermés ou encore les supermotards pour la compétition mixte route-terre. Les pratiquants de la moto « verte » se doivent d'être respectueux des autres usagers (équestres, vttistes, piétons, etc.) et des lieux où ils pratiquent leur loisir. Les motos de « trial » sont faites pour franchir des obstacles de plus d’un mètre de dénivellation. Extrêmement légères et maniables, elles ne comportent parfois même pas de selle car les évolutions se font le plus souvent à basse vitesse, debout sur les repose-pieds. Aujourd'hui on voit également l'apparition de motos-cross de petit format portant le nom de pit bike. Leur taille réduite permet aux pilotes de s'adonner à des cascades plus libres.
  • Scooter : la différence entre un scooter et une moto se fait sur trois points: le diamètre des roues (souvent plus petites sur un scooter), la position de conduite (le pilote place ses jambes devant lui sans devoir enfourcher le véhicule) et une boîte de vitesses automatique par variateur. Leur maniabilité et leur facilité d'emploi rend les petits scooters très populaires dans les grandes villes. Les « maxi-scooters » (Honda Silver Wing, Honda Reflex, Suzuki Burgman...), apparus depuis peu, sont dotés d'un moteur de cylindrée comparable à celle d'une moto. BMW propose le C1 avec un arceau de sécurité, ce qui permet au pilote de s'affranchir du casque (une ceinture de sécurité le rendant solidaire de la machine, et l'arceau le protégeant en cas de chute). Il n’a cependant pas obtenu un succès commercial.



Miniature
Moto
Aprilia
Ducati
Harley Davidson
Honda
Kawasaki
Moto Bmw
Norton
Yamaha
Zundapp