Maquettes Plymouth Miniatures Highway 61 Brooklin Signature Eagle race Maisto

Plymouth

Pages: 1  2  3 
Brooklin KUSMINT16A Miniatures 1:43
Brooklin KUSMINT16A US MINT PLYMOUTH GTX 1969 Miniatures 1:43
US MINT PLYMOUTH GTX 1969
 
Brooklin KUSMINT16B Miniatures 1:43
Brooklin KUSMINT16B US MINT PLYMOUTH GTX 1969 Miniatures 1:43
US MINT PLYMOUTH GTX 1969
 
Brooklin K123 Miniatures 1:43
Brooklin K123 PLYMOUTH BELVEDERE SUBURDAN 1954 Miniatures 1:43
PLYMOUTH BELVEDERE SUBURDAN 1954
 
Highway 61 50052 Miniatures 1:18
Highway 61 50052 PLYMOUTH BELVEDERE 1967 Miniatures 1:18
PLYMOUTH BELVEDERE 1967
 
Highway 61 50053 Miniatures 1:18
Highway 61 50053 PLYMOUTH BELVEDERE 1967 Miniatures 1:18
PLYMOUTH BELVEDERE 1967
 
Highway 61 50501 Miniatures 1:18
Highway 61 50501 PLYMOUTH SATELLITE 1967 Miniatures 1:18
PLYMOUTH SATELLITE 1967
 
Highway 61 50499 Miniatures 1:18
Highway 61 50499 PLYMOUTH SATELLITE 1967 Miniatures 1:18
PLYMOUTH SATELLITE 1967
 
Highway 61 50429 Miniatures 1:18
Highway 61 50429 Dodge PLYMOUTH 1968 Miniatures 1:18
Dodge PLYMOUTH 1968
 
Highway 61 50377 Miniatures 1:18
Highway 61 50377 PLYMOUTH SATELLIT 1967 Miniatures 1:18
PLYMOUTH SATELLIT 1967
 
Highway 61 50409 Miniatures 1:18
Highway 61 50409 PLYMOUTH CUDA 1970 Miniatures 1:18
PLYMOUTH CUDA 1970
 
Highway 61 50376 Miniatures 1:18
Highway 61 50376 PLYMOUTH SATELLIT 1967 Miniatures 1:18
PLYMOUTH SATELLIT 1967
 
Highway 61 50408 Miniatures 1:18
Highway 61 50408 PLYMOUTH CUDA 1970 Miniatures 1:18
PLYMOUTH CUDA 1970
 

Plymouth est une marque d'automobiles fabriquées par le constructeur automobile Chrysler aux États-Unis, de 1928 à 2001.

La firme Plymouth a été fondée en 1928 par Walter P.Chrysler pour élargir le groupe Chrysler à une nouvelle clientèle populaire, face aux Ford et Chevrolet. Plymouth connaît ses heures de gloire dans les années 40, 50 et 60 où la marque est à la troisième place en termes de volume de production derrière Ford et Chevrolet. Puis elle perd de plus en plus d'adeptes dans les années 70 et 80, pour devenir presque marginale dans les années 90. A la fin de 1999, le groupe Chrysler annonce la disparition prochaine de Plymouth… Comment en est-on arrivé là ?

Plymouth a écoulé près de 9 millions d'unités de sa série « standard » baptisée Plaza, Savoy, Belvedere puis Fury et Gran Fury. Cette série, assez proche des séries « standard » de Dodge et De Soto, inaugure la carrosserie ponton (sans ailes apparentes) chez Plymouth en 1948. Sa production est arrêtée en 1981, après de nombreux changements de carrosserie. Le groupe Chrysler ne parvient, en effet, plus à vendre de grosses voitures depuis la crise pétrolière de 1973/1974. La filiale Imperial, la branche de prestige du groupe, est ainsi passée de vie à trépas en 1975. Le groupe lui-même est au bord de la faillite et a dû vendre en catastrophe en 1978 ses filiales européennes, Chrysler-France (ex-Simca) et Chrysler-UK (ex-Rootes).

Plymouth est donc victime, à partir du milieu des années 70, de la mauvaise santé du groupe Chrysler en général, mais les décisions prises au sein de la direction ont encore aggravé plus particulièrement les difficultés de la marque Plymouth. Car si Dodge peut jouer sur la carte jeune et sportive, et Chrysler sur celle du confort et du luxe, l'image de Plymouth reste floue. Le créneau de la voiture populaire n'est plus approprié car l'embourgeoisement de la clientèle américaine est une évolution constante depuis des années. Les marges sont par ailleurs plus faibles sur les voitures populaires que sur les modèles de moyenne et haute gamme. La nouvelle direction du groupe ayant évité de peu la catastrophe, est davantage intéressée par les bénéfices plutôt que par les volumes de production. Dès lors, la survie de Plymouth s'avère délicate. La décision de fusionner les réseaux Plymouth et Chrysler dans les années 80 va lui donner le coup de grâce.

Modèles

Parmi les nombreux modèles proposés par Plymouth au cours de ses 72 ans de vie, sont particulièrement à retenir :

  • La Valiant (3,4 millions d'unités), la première compacte du groupe Chrysler lancée en 1959 et arrêtée en 1975, après plusieurs changements de carrosserie. La Dodge Dart/Lancer en sera dérivée dès 1960, pour concurrencer la Mercury Comet. La Valiant concurrence les Chevrolet Corvair et Ford Falcon sorties en 1959.
  • La série Belvedere/Satellite (2,3 millions d'unités) s'insère, en 1964, entre la Valiant et la série « standard ». C'est la première « intermédiaire » du groupe Chrysler. Sa production est arrêtée en 1977, après plusieurs changements de carrosserie. Cette série partage sa carrosserie avec la Dodge Coronet.
  • Le coupé Barracuda (0,3 million d'unités), lancé en 1964 et arrêté en 1974, est la réponse du groupe Chrysler à la Ford Mustang. Une réponse timide, car la Barracuda ne joue qu'un tout petit rôle, face à sa rivale. D'autant que la Chevrolet Camaro, lancée en 1966 n'arrange nullement ses affaires. A partir de 1970, la Barracuda partage sa carrosserie avec la Dodge Challenger. La même année, sort le coupé Duster (au succès éphémère) établi à partir de la Valiant.
  • La Volare (1,3 million d'unités), sortie en 1975 par Plymouth en remplacement de la Valiant. Au cours de ces années difficiles pour le groupe Chrysler (1975-1980), la Volare est la seule voiture du groupe avec l'Aspen de chez Dodge (qui en dérive) à vraiment se vendre… Sans la Volare, le troisième groupe américain aurait certainement sombré plus rapidement.
  • La Reliant, sortie en 1980 par Plymouth pour remplacer la Volare. Ce modèle (proche de la Dodge Aries) est fabriqué à 1,3 million d'unités jusqu'en 1988, date à laquelle il est remplacé par l'Acclaim (une ancienne appellation Triumph). La Reliant est le modèle le plus vendu du groupe Chrysler dans la première moitié des années 80.
  • L' Acclaim (proche de la Dodge Spirit) est produit à 0,5 million d'unités seulement jusqu'en 1994. La Breeze (proche de la Dodge Stratus) prend sa suite en 1995 sans le moindre succès (0,3 million d'unités) et s'éteint au moment de la suppression de la marque. La Breeze est apparue un an après le modèle équivalent chez Dodge, contre toute logique…

En 1977, Plymouth pénètre sur le marché des subcompactes avec l' Horizon, qui est la copie conforme de la Simca Horizon sortie au même moment (Simca faisant alors partie du groupe Chrysler). C'est la première traction avant de série du groupe Chrysler. La Plymouth Horizon (sœur jumelle de la Dodge Omni) est fabriquée à 1,5 million d'unités jusqu'en 1986, date à laquelle elle est remplacée par la Sundance (0,7 million d'unités), sœur jumelle de la Dodge Shadow. En 1993, la Sundance est remplacée par la Neon dont 0,6 million d'unités sont fabriquées jusqu'à l'extinction de la marque. La sœur jumelle de la Plymouth Neon se nomme… Dodge Neon. Une nouvelle confirmation d'une disparition programmée de la marque Plymouth… Pourtant, le lancement en 1983 du monospace Voyager aurait pu renverser la tendance. Ce monospace est très bien accueilli (il s'agit d'ailleurs véritablement du premier monospace de série), et devient avec son frère jumeau le Dodge Caravan, la série la plus produite chez Chrysler. Mais bizarrement les ventes vont progresser d'année en année sur le Dodge et se raréfier d'autant sur le Plymouth. Et lorsque la décision est prise de supprimer Plymouth, les Voyager qui représentent la majeure partie des ventes de la firme, sont rebaptisés Chrysler Voyager, comme d'ailleurs tous ceux qui sont vendus en Europe depuis une dizaine d'années déjà…

En 1993, la marque présente un concept-car pour le moins délirant, le Prowler. Quatre ans plus tard, le modèle sera commercialisé. Il s'en vendra 11 000 exemplaires aux États-Unis. L'Europe n'aura que très peu vu le Prowler en raison de problèmes d'homologation dans de nombreux pays. En 2000, Plymouth disparaît définitivement du paysage automobile mondial.




Miniature
Voiture
Plymouth